Coup de fil du Canada ce soir – Etude Médicament et Santé

Posté par Mel le 30 juin 2010

 Le Canada appelera Mel ce soir ! 

J’ai accepté de participer à un programme de recherche PGRx pour leur fournir les médicaments pris au cours des 2 dernières années. 

Les résultats de ces analyses seront communiqués aux autorités de santé.

Ce programme est prévu sur plusieurs années avec la participation d’environ 3000 personnes par an.

L’hépatologue m’a conseillé d’être suivie pour le foie! Alors c’est fait!

Bises de la France!

Clin doeilMel

 

PGRx : Un programme francocanadien de surveillance et d’évaluation pharmacoépidémiologique des facteurs de risque de maladies rares

 

 

L. Bensouda-Grimaldi a, M. Rossigno a, b, L. Abenhaim c
le Réseau d’études PGRx

a Inserm U657 & LASER, pharmacoépidémiologie, Paris Santé Cochin, France 

b Epidémiologie et biostatistiques, Centre for Risk Research Inc. & Université McGill, Montréal, Canada 

c Epidémiologie, LA RISK Consultants & London School of Hygiene and Tropical 


Mots clés : Cas–témoins, Facteur de risque, Systématisation, Maladies rares, Pharmacoépidémiologie

L’objectif du système PGRx est la constitution en continu d’une base de données sur 14 maladies dont neuf maladies auto-immunes (sclérose en plaques, Guillain-Barré, diabète de type 1, maladie de Basedow, thyroïdites auto-immunes, polyarthrite rhumatoïde, lupus, myosites, purpura thrombopénique idiopathique), l’infarctus du myocarde, la torsade de pointes, les atteintes hépatiques aiguës, la tentative de suicide et la dépression (en cours de validation). PGRx est une systématisation de la méthodologie cas–témoins.

Sont collectés prospectivement des cas incidents de 14 à 79 ans des pathologies identifiées.

Un réseau de centres spécialisés est mis en place dans toute la France et au Canada. Des définitions de cas spécialement adaptées à l’épidémiologie ont été développées. Les cas sont adjudiqués par des experts. Parallèlement et indépendamment sont collectés en médecine générale des patients « témoins » dont certains seront sélectionnés par appariement aux cas pour des comparaisons. Les cas et les témoins font l’objet d’une interview approfondie, standardisée, portant sur 300 médicaments et vaccins et sur les facteurs de risque suspectés ou connus de ces maladies.

Des données sur l’histoire médicale et les prescriptions sont collectées auprès des médecins traitants des cas et des témoins.

À ce jour, le réseau PGRx–infarctus du myocarde mis en place en 2007 dans 55 centres spécialisés a collecté 1200 cas incidents d’IDM ; le réseau PGRx–maladies auto-immunes mis en place en avril 2008 dans 140 centres français et 12 centres canadiens a collecté 600 cas incidents de pathologies auto-immunes.

Depuis juin, les huit centres de suicidologie mis en place ont collecté 79 premières TS. Un pool de plus de 4600 témoins potentiels a été collecté en médecine générale et interviewé dans le même temps.

PGRx permet un recrutement efficace de cas incidents de maladies rares et constitue une base de données importante pour la recherche sur ces maladies, ainsi que pour la surveillance des médicaments et vaccins.

 

Une Réponse à “Coup de fil du Canada ce soir – Etude Médicament et Santé”

  1. lafloflo dit :

    Coucou Mél,
    tu te transformes en souris de labo? Faut faire quoi, des tours dans un bocal et trouver la sortie? Hi!Hi!Hi!
    Bon, je plaisante bêtement mais c’est sympa cette étude, ça n’a pas l’air trop contraignant.
    Tu as été « recrutée » comment?
    Bisous
    Flo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Son Corps à Coeur |
rayondesoleil22 |
merci mon by pass |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cigarette électronique
| Quantum SCIO
| Le Mangoustan